Elise Delzenne (28) a pendu son vélo au clou. Le Championnat du Monde à Bergen fut le dernier fait d’armes sur la route de la Française, elle a ensuite effectué ses derniers tours sur la piste à l’occasion du Championnat d’Europe à Berlin. Il y a deux ans, Elise a choisi Lotto Soudal après une saison chez Specialized – Lululemon et une année chez Velocio – Sram. Auparavant, Elise s’est consacrée à ses études en ingénieur textile. Depuis cette semaine, elle travaille dans ce secteur.

Elise Delzenne: « J’ai senti qu’il était temps de débuter une nouvelle période dans ma vie. Avant l’été, j’avais déjà tranché. Ensuite, j’ai tout donné afin d’effectuer une bonne saison. Durant la course sur route des Championnats du Monde, j’ai pris conscience qu’il s’agissait de ma dernière épreuve sur route et j’ai voulu pleinement en profiter. Le Championnat d’Europe sur piste signait mon adieu définitif en tant que coureuse. Malheureusement, la préparation de ce Championnat d’Europe n’a pas été parfaite. Durant un entrainement avec l’équipe pour la poursuite par équipe, deux semaines avec le CE, nous sommes tombées. J’ai dès lors dû me rendre à l’hôpital afin de faire enlever des éclats de mon bras. Au Championnat d’Europe, nous avons échoué à la quatrième place et je pense que le bronze était pour nous si nous n’étions pas tombées. »

« Je suis heureuse de mes deux saisons chez Lotto Soudal. J’ai vécu une agréable période au sein de cette équipe. Je me sentais très bien entourée par mes équipières et il y régnait une très bonne ambiance. Cette saison, j’ai remporté la deuxième étape du Festival Elsy Jacobs et l’année passée, j’ai gagné le classement final du Trophée d’Or après avoir remporté le contre-la-montre inaugural. Ces moments sont les meilleurs. Le Trophée d’Or est un très bon souvenir, car ce succès final est le résultat d’un travail d’équipe. Claudia Lichtenberg, qui faisait également partie de l’équipe, y avait pris la deuxième place. »

Elise Delzenne a décroché, durant sa carrière comme coureuse Elite, six titre nationaux sur la piste, en 2013, elle fut championne de France sur route. En 2015, Elise a remporté A Travers le Westhoek et la cinquième étape de l’épreuve par étapes tchèque Gracia Orlova. L’année passée, elle a inscrit le Trophée d’Or à son palmarès et elle y a remporté le contre-la-montre le premier jour. Cette saison, Elise s’est montrée la meilleure lors de la deuxième étape du Festival Elsy Jacobs. Sur la piste, elle a décroché l’or fin de l’année passée au scratch lors de la Coupe du Monde à Glasgow et l’argent à la poursuite individuelle; avec la France, elle a décroché le bronze à la poursuite par équipes. Il y a deux ans, Elise fut sacrée vice-championne d’Europe en poursuite individuelle et course aux points.

La Française a également connu une dose de malchance durant sa carrière. L’année passée, elle s’est occasionnée une fracture du bassin durant le printemps et lors du championnat de France, deux crevaisons l’ont privée de son deuxième titre sur route chez les Elites.

Elise Delzenne: « Lorsque je pense au meilleur moment de ma carrière, je dois revenir au titre de championne de France sur route chez les Juniors en 2007. Une amie m’avait alors aidée à remporter la course et notre amitié dure toujours. J’étais tombée durant la course et lorsque j’ai repris ma place au sein du peloton, elle a pris soins de moi. Elle savait que je pouvais encore m’imposer. »

« Je suis heureuse de ma carrière. J’ai acquis beaucoup en peu de temps. Après m’être concentrée sur mes études, j’ai choisi de pleinement me consacrer au vélo en 2014 et je dispose d’un palmarès que beaucoup qui courent plus longtemps n’ont pas. Je n’oublie par les contretemps durant ma carrière, car j’ai beaucoup appris de ces moments. »