Hier soir, heure belge, se disputait le GP Montréal, la deuxième épreuve du duo canadien.

 Très vite, Matteo Dal-Cin et Ben Perry sont sortis du peloton, mais suite au travail de Cannondale, le peloton leur a laissé un avantage limité. A 85 kilomètres de l’arrivée, le duo était déjà repris. L’échappée décisive s’est formée dans l’avant-dernier des dix-sept circuits locaux de 12,1 kilomètres. Sous l’impulsion de Jan Bakelants, un groupe de tête de seize coureurs s’est formé, qui s’est réduit à six unités suite à l’accélération de Bauke Mollema. Tony Gallopin était dans ce groupe et a attaqué dans le dernier tour. Le Français a tenté d’aller chercher la victoire à Montréal avec une offensive dans les derniers kilomètres, mais il n’a malheureusement pas pu résister et a été repris à 300 mètres de la ligne d’arrivée. Diego Ulissi a décroché la victoire. Jesus Herrada a pris la deuxième place et Tom-Jelte Slagter la troisième. Gallopin termine sixième.

 Tony Gallopin: « Dans l’avant-dernier tour, j’ai suivi lorsque Jan Bakelants a attaqué. L’échappée décisive s’est alors formée. Ensuite, Bauke Mollema a accéléré et notre groupe s’est réduit à six unités. Je voulais absolument lutter pour la victoire, je voulais donc jouer le tout pour le tout. A environ deux kilomètres de l’arrivée, j’ai vu une opportunité et j’ai placé une offensive. Je ne me suis jamais retourné, j’ai tout donné. Cela n’a malheureusement pas réussi. Les jambes étaient bonnes, c’est une bonne chose en vue du championnat du monde. J’espère que la condition s’améliorera encore un peu lors des deux prochaines semaines qui nous séparent maintenant du championnat du monde. »