L’année prochaine, nous accueillons la Française Anabelle Dréville au sein de l’équipe Lotto Soudal Ladies. L’étudiante en médecin de 22 ans a décroché la deuxième place lors de la cinquième étape du Tour de l’Ardèche la saison passée, elle était alors à la FDJ. Anabelle est forte en contre-la-montre et voudrait améliorer ses qualités en montagne. En 2015, elle a pris la 20e place pour ses débuts à la Flèche Wallonne. Une année plus tôt, elle a décroché le bronze lors de l’épreuve sur route des Championnats d’Europe Espoirs.

Anabelle Dréville: « J’attends avec impatience cette nouvelle expérience. Elise Delzenne m’a raconté qu’il y a une ambiance très agréable au sein de l’équipe. L’année prochaine, je veux effectuer une belle saison avec l’équipe et réaliser des résultats. Personnellement, je veux effectuer un pas en avant dans les épreuves vallonnées, dont la Flèche Wallonne et l’Amstel Gold Race. Je vise une sélection pour le Championnat du Monde à Innsbruck. Lors de ma première Flèche Wallonne, j’ai pris la 20e place, mais les deux participations suivantes se sont moins bien déroulées. Décrocher une nouvelle place dans le top vingt serait extraordinaire. »

« L’étape lors de laquelle j’ai terminé deuxième en Ardèche cette année était une étape de montagne. Après deux ou trois ascensions, nous n’étions plus qu’une vingtaine de coureuses à l’avant. Dans la descente, un groupe a fait la jonction. Ensuite, j’ai décidé d’attaquer et l’Australienne Jessica Pratt m’a accompagnée, les autres ont hésité. Cela s’est déroulé à 25 kilomètres de l’arrivée. Nous avons réussi à rester à deux devant et nous sommes arrivées avec deux minutes d’avance. Au sprint, j’ai été battue par ma compagne d’échappée. J’étais déjà très heureuse de ce résultat. Cela m’a mise en confiance pour l’avenir. »

« J’étudie la médecine à Lille. Il n’est pas toujours évident de combiner les études et le cyclisme, mais l’université de Lille offre de nombreuses facilités aux sportifs. Je suis en cinquième année, mais j’ai toute la théorie derrière moi et je dois encore effectuer quatre stages. J’ai bientôt terminé mon premier stage et mi-novembre, je débute le deuxième. A partir de janvier, je travaille à mi-temps sur mon lieu de stage et en été, je suis libre. »