La cinquante-huitième édition du GP de Wallonie se déroule ce mercredi. Comme les années précédentes, le départ sera donné à Chaudfontaine, et les coureurs prendront ensuite la direction de Namur et de sa citadelle, au sommet de laquelle sera jugée l’arrivée. La première difficulté de ce parcours exigeant de 212,5 kilomètres, la Côte de Saint-Hubert, surviendra trente kilomètres à peine après le départ, et sera presque immédiatement suivie par les Côtes de Saint-Remacle et de Werbomont. Le peloton roulera ensuite sur un parcours vallonné dans la région du Condroz. A quarante-cinq kilomètres de l’arrivée se dressera la Côte d’Ermeton, et quelques kilomètres plus loin la Côte de Lustin (3,5 kilomètres à 4%, avec des passages à 10%) et la Tienne aux Pierres (3,2 kilomètres à 5,2%). La dernière difficulté du jour sera la montée de la Côte de la Citadelle, qui est longue de deux kilomètres et dont le pourcentage moyen avoisine les 6%.

Lotto Soudal essaiera de décrocher sa troisième victoire consécutive dans le GP de Wallonie. Jens Debusschere et Tony Gallopin se sont en effet imposés en 2015 et 2016. L’équipe belge se présentera à nouveau au départ avec une équipe solide qui  visera naturellement la victoire. Tiesj Benoot, Tony Gallopin, Jelle Vanendert et Tim Wellens sont de retour d’un bon week-end au Canada, Bart De Clercq est rentré de trois semaines couronnées de succès à la Vuelta et Nikolas Maes a souvent fini dans le top dix la semaine dernière au Tour de Grande-Bretagne. Les stagiaires Emiel Planckaert et Mathias Van Gompel font également partie de la sélection. Un bref regard sur la liste des participants promet d’ores et déjà une concurrence importante, avec notamment des coureurs tels que Jan Bakelants, Gianluca Brambilla ou Dylan Teuns.

Line-up Lotto Soudal: Ties Benoot, Bart De Clercq, Tony Gallopin, Nikolas Maes, Emiel Planckaert, Jelle Vanendert, Mathias Van Gompel et Tim Wellens.

Directeur sportif : Marc Wauters