La douzième et plus longue étape du Giro se déroulait sur 234 kilomètres entre Forti et Reggio Emilia. Marcato, Maestri et Firsanov étaient les trois échappés de la journée. Les équipes de sprinter n’ont pas laissé passer cette chance et ont parfaitement contrôlé la course. Maestri est resté à l’avant jusque dans les derniers kilomètres, mais était un oiseau pour le chat. La collaboration entre Lotto Soudal, Quick-Step Floors et Orica-Scott s’est bien déroulée et le peloton s’est dirigé à une vitesse impressionnante vers un sprint massif. Greipel n’a pas pu se mêler aux débats et a terminé à la huitième place. Gaviria s’est imposé, Mareczko a pris la deuxième place et Bennett la troisième. Demain, une nouvelle étape pour sprinters est au programme.

Trois coureurs ont également choisi l’offensive lors de la deuxième étape du Tour de Norvège. Dans une étape longue de 194 kilomètres entre Eidsvoll et Brumunddal, un parcours vallonné attendait les coureurs. Orjuela, le dernier des trois échappés à résister, a été repris à l’entame du dernier circuit local de 22 kilomètres. Les ascensions n’étaient pas assez difficiles afin de forcer la décision, les coureurs se sont donc également disputés la victoire au sprint au Tour de Norvège. Dylan Groenewegen a remporté le sprint massif devant Halvorsen et Boasson Hagen.