La dernière étape de la Vuelta a été remportée au sprint par l’Italien Matteo Trentin. Chris Froome est le vainqueur final. Aujourd’hui, la dernière étape de la Vuelta 2017 était au programme. C’est donc le moment pour revenir sur les dernières semaines. Au départ à Nîmes, l’objectif de Lotto Soudal était de remporter une victoire d’étape et vingt et une étapes plus tard, l’équipe a atteint beaucoup plus que ça. Tomasz Marczynski était le premier à dégager l’équipe de la pression avec sa première victoire d’étape à Sagunt. Une semaine plus tard, Lotto Soudal a vécu un autre succès quand il a remporté l’étape 12 après un solo magnifique. Lors de la troisième semaine, l’équipe a encore ajouté deux victoires d’étape avec celle de Sander Armée lors de l’étape 18 et celle de Thomas De Gendt le lendemain.

Chaque jour, Lotto Soudal est passé à l’offensive et faisait souvent partie de l’échappée, ce qui a finalement été récompensé. L’équipe revient avec un bon sentiment mais aussi avec quelques déceptions. Jens Debusschere est tombé lors de la neuvième étape et a dû quitter la Vuelta. Jelle Wallays s’est également blessé, mais il a heureusement pu continuer. Lors de la troisième semaine, Lotto Soudal a aussi perdu Maxime Monfort à cause d’une maladie. Au total, cette édition de la Vuelta a été un succès comme le directeur sportif Mario Aerts l’a souligné.

 Mario Aerts: “En général, je ne peux que dire que mon sentiment est très positif. Nous aurions déjà été très heureux avec une victoire et maintenant, nous en avons remporté quatre. Je m’attendais à une victoire de De Gendt mais les trois autres étaient des surprises agréables. Les abandons de Jens Debusschere et Maxime Monfort étaient certainement des déceptions, mais ça peut arriver lors d’une épreuve et nous devions donc l’accepter. Ce sont deux éléments négatifs. Jens Debusschere a été impliqué dans une chute lors de de la neuvième étape et c’était immédiatement clair qu’il ne pouvait plus continuer. Quand Jelle Wallays est tombé, ça ne semblait pas non plus être bon, mais c’est un coureur avec beaucoup de caractère et il a pu terminer l’épreuve. Chapeau à lui. Lors de cette édition de la Vuelta, il y avait seulement quelques opportunités pour les sprinteurs. L’abandon de Jens a donc eu peu d’influence sur la tactique de l’équipe. D’avance, nous avions pris la décision de viser les échappées. Nous avions certainement peu de chances lors des sprints, mais pour le reste nous pouvions continuer à passer à l’offensive. »

“Après la première victoire d’étape de Tomasz, tout le monde est resté concentré parce que chaque coureur est venu avec l’intention de gagner une étape. Après chaque victoire, ils étaient encore plus motivés. Ils ont montré de la grinta: ils ont continué à se battre et à essayer. Adam Hansen a prolongé son record des participations aux Grand Tours et Thomas De Gendt a finalisé sa trilogie, ce qui donne aussi une dimension spéciale à cette Vuelta. C’est toujours amusant de battre un tel record, surtout pour Thomas. De cette façon, sa belle victoire d’étape était encore plus spéciale. »

“Rémy Mertz a participé à son premier Grand Tour avec l’équipe et son objectif était d’atteindre l’arrivée et d’apprendre. Il a vécu des moments difficiles, mais c’est normal lors d’une épreuve de trois semaine où on roule à fond chaque jour. Je pense qu’il a appris beaucoup et finalement, il a terminé la Vuelta, donc chapeau à lui. »