La cinquième étape du BinckBank Tour emmenait les coureurs sur quelques unes des plus célèbres côtes de l’Amstel Gold Race. Le parcours de 167,3 kilomètres, qui démarrait et se terminait à Sittard-Geleen, était donc bien plus vallonnés que les jours derniers. Les quelques premières tentatives d’échappée ont rapidement été neutralisées par le peloton, et il a fallu attendre le trentième kilomètre pour voir un groupe de sept coureurs partir en tête. Allegaert, Bagdonas, Biermans, Hepburn, Reinders, Vakoc et Van Melsen ont rapidement compté jusqu’à quatre minutes et trente secondes d’avance. La succession de côtes et une accélération de l’équipe Sunweb ont scindé le peloton en deux à cinquante kilomètres de l’arrivée. Les six coureurs de Lotto Soudal présents dans le premier peloton ont énormément travaillé pour rattraper l’échappée et ce fut chose faite à vingt-et-un kilomètres de la ligne. Ce n’est qu’au bout d’un effort important que le deuxième peloton est parvenu à revenir sur le premier, et c’est à cet instant que Tim Wellens a placé une accélération qui a permis de former un nouveau groupe de tête, comprenant entre autres Sagan, Dumoulin et Boom. Les attaques se sont ensuite succédé dans les derniers kilomètres, mais Tim Wellens a roulé de manière impressionnante pour neutraliser ces tentatives. Cependant, le Trudonnaire n’est pas parvenu à revenir sur l’attaque de Lars Boom dans les deux derniers kilomètres, et le Néerlandais a finalement filé en solo vers la victoire. Non loin derrière, Peter Sagan et Greg Van Avermaet ont respectivement pris la deuxième et troisième place, tandis que Tim Wellens a lui passé la ligne en huitième position. Cette course offensive lui a permis d’occuper la quatrième place au classement général. Lars Boom a réalisé aujourd’hui une bonne opération puisqu’il dépossède également Stefan Küng de son maillot de leader.

Lotto Soudal a roulé de façon très offensive, malgré l’abandon de Tony Gallopin. L’équipe belge a pu compter sur six coureurs présents dans le premier peloton, et Tim Wellens a attaqué à plusieurs reprises.

Tim Wellens: « Je me sentais très bien aujourd’hui, comme toute cette semaine d’ailleurs. Ca faisait longtemps que je n’avais pas eu d’aussi bonnes jambes. Les derniers jours n’ont pas été très éprouvants, et l’étape d’aujourd’hui était la première qui pouvait réellement influencer le classement général. Quand le peloton a explosé, on avait encore six hommes dans le premier groupe et on a essayé  de tenir le deuxième à distance. Ils sont finalement parvenus à rentrer, mais ils ont gaspillé beaucoup d’énergie. Ensuite il y a eu pas mal de tentatives de sortie, j’ai moi-même essayé deux fois mais je ne suis jamais parvenu à avoir un espace suffisant. Dans le final, on était dans un groupe de douze coureurs, auxquels se sont ajoutés quatre poursuivants, dont Andre Greipel. J’ai essayé de revenir sur Lars Boom quand il a attaqué, mais c’était trop tard. Dans l’ensemble, nous pouvons être satisfaits de la performance de l’équipe, ça donne de l’espoir pour les jours qui viennent. Je suis actuellement quatrième au classement général et je n’ai jamais été aussi bien placé avant le dernier weekend de cette course. Je me réjouis de rouler demain, je pense que ce sera une étape déterminante pour la victoire finale. Selon moi, les principaux  prétendants à la victoire sont Sagan et Dumoulin, mais je vais faire mon possible pour ramener un classement aussi bon que possible dans ce BinckBank Tour. »  

Tiesj Benoot est à nouveau tombé sur son côté gauche, côté qui le fait souffrir depuis la deuxième étape. Il est cependant parvenu à terminer l’étape et sera très probablement sur la ligne de départ demain. Tony Gallopin a quant à lui dû abandonner suite à une trop grosse fatigue.