WorldTour

Caleb Ewan livre ses impressions sur les championnats d’Australie

03/01/2019

Deux coureurs de Lotto Soudal seront au départ des championnats d’Australie le 6 janvier prochain. Le duo de l’équipe belge sera composé de Caleb Ewan et d’Adam Hansen, et les deux coéquipiers tenteront de décrocher la victoire à Buninyong. L’épreuve comptera quelque 185 kilomètres et sera disputée sur seize tours d’un circuit local vallonné long de 11,6 kilomètres. Le départ sera donné à 12h30 heure locale, ce qui correspond à 2H30 du matin heure belge. Caleb Ewan se montre ambitieux et tente d’imaginer le déroulement de la course.

Caleb Ewan: "Ça fait plaisir de commencer la nouvelle saison par deux victoires aux Bay Crits. Le niveau des championnats nationaux sera bien sûr plus élevé mais c’est bien de voir que la forme est présente malgré ces quelques mois sans compétition. C’est toujours sympa de retrouver de la confiance en participant à quelques petites courses. Je suis content d’entamer la période des championnats nationaux, puis du Tour Down Under, en bonne condition."

“Je serai au départ avec l’ambition de gagner et de devenir le nouveau champion d’Australie, mais il faudra pour cela que tout se passe comme prévu. Il y a souvent de grosses équipes au départ et il est difficile de rouler contre des blocs qui possèdent plusieurs atouts. Adam Hansen sera mon seul coéquipier de chez Lotto Soudal, et nous n’aurons donc pas beaucoup de cartes à jouer. Peu d’équipes auront envie d’arriver au sprint avec moi, je m’attends donc à une course agressive. La plupart des autres formations espèrent que l’échappée tiendra jusqu’à la fin. Je dois encore discuter avec Adam de la tactique que nous appliquerons.”

"Cela fait un moment que les championnats sont organisés sur le même parcours, je le connais donc très bien. Pourtant, c’est toujours difficile de prévoir exactement comment la course se déroulera. Le circuit local comprend une montée importante dans laquelle la direction du vent joue un rôle important. S’il y a vent de dos, les bons grimpeurs seront avantagés. Par contre, si le vent vient de face, la course devrait être moins offensive, selon moi. C’est ce deuxième scénario qui me conviendrait le mieux, je pourrais ainsi jouer ma carte dans le final. Il est difficile de dire quels sont les coureurs que je devrai tenir à l’oeil car on ne sait pas qui est en forme à cette période de l’année. Il n’y a pas de grand favori, mais les grandes équipes seront clairement avantagées."

Peu d’équipes auront envie d’arriver au sprint avec moi, je m’attends donc à une course agressive.

Partenaires