WorldTour

Caleb Ewan remporte sa dixième victoire de la saison à Bruxelles!

07/09/2019

Caleb Ewan s’est imposé aujourd’hui lors de sa première participation à la Brussels Cycling Classic! Dans un sprint à suspense sur l’Avenue Houba de Strooper, l’Australien est parvenu à devancer de justesse l’Allemand Ackermann et le Belge Philipsen. Il s’agit de la dixième victoire de Ewan sous les couleurs de Lotto Soudal.

Sept coureurs ont rapidement pris la fuite pour former l’échappée du jour, mais les équipes de sprinteurs ne leur ont jamais permis de creuser l’écart. Ce groupe de tête a ensuite été rejoint par quelques coureurs partis en contre-attaque à 45 kilomètres du terme. Dans un final détrempé, quelques passages plus techniques ont morcelé le peloton, qui est ensuite revenu sur les échappés à dix kilomètres de la ligne. Caleb Ewan est parvenu à se glisser dans le peloton de tête au même titre que Nikolas Maes, qui a joué les équipiers modèles pour guider Ewan dans les derniers kilomètres. Pascal Ackermann a lancé son sprint de très loin et semblait bien parti pour remporter une deuxième victoire consécutive à Bruxelles. C’était sans compter l’ultime accélération de Ewan, qui lui a permis de décrocher sa dixième victoire de la saison!

Caleb Ewan: « C’était ma première participation à cette épreuve et je suis donc très content d’avoir gagné. Pour être honnête, je n’étais pas au top aujourd’hui et j’avais des difficultés dans les bosses. L’adrénaline a commencé à monter dans le final et mes sensations sont alors revenues. C’était une journée stressante et la pluie, les routes étroites et les passages plus techniques ont rendu la course très difficile. Le rythme était également assez soutenu dans le peloton. Dans des conditions normales, cette épreuve est un peu plus facile mais tous ces éléments l’ont rendue assez compliquée. Heureusement, j’ai pu compter sur un très bon travail de mon équipe pour me garder à l’avant dans les moments plus difficiles. »

« Avec le vent de face et ce léger faux-plat montant vers la ligne d’arrivée, c’était un véritable combat dans la dernière ligne droite. Je pense que le timing de mon sprint était le bon. Je ne sais pas si j’étais le meilleur sprinteur aujourd’hui, mais je suis celui qui a le mieux géré son effort. Heureusement, il me restait encore un peu d’énergie pour arracher la victoire sur la ligne. »

Partenaires

X