WorldTour

De Buyst sprinte vers la victoire au Danemark

24/08/2019

Jasper De Buyst a décroché aujourd’hui la deuxième victoire de Lotto Soudal dans ce Tour du Danemark. La quatrième étape s’est achevée par un sprint dans l’ultime ascension à Asnæs Indelukke. De Buyst est parti de loin mais est parvenu à maintenir son effort pour aller chercher la cinquième victoire de sa carrière. Amaury Capiot et Huub Duijn terminent respectivement deuxième et troisième. Ce succès permet à De Buyst de prendre la cinquième place du classement général tandis que Tiesj Benoot sort lui du top dix, suite à une crevaison à l’entrée du dernier tour.

Après un début de course très animé, une échappée de six coureurs a finalement pris le large. C’est à quarante kilomètres de l’arrivée que les coureurs ont franchi pour la première fois la ligne d’arrivée à Asnæs Indelukke. Durant ces trois tours d’un circuit sélectif, la course a explosé. Les attaques se sont rapidement succédé, mais grâce à un gros travail de Jumbo Visma, c’est un petit peloton qui s’est présenté dans l’ascension finale à Asnæs Indelukke. De Buyst a lancé son sprint d’assez loin, mais son effort intense lui a permis de décrocher tous ses adversaires. Après le succès de Tiesj Benoot dans la première étape, il s’agit de la deuxième victoire de Lotto Soudal dans ce Tour du Danemark.

Jasper De Buyst: « Lors du premier passage sur la ligne, j’ai réalisé qu’une telle arrivée me convenait assez bien. Encore fallait-il espérer que la course se termine par un sprint avec un petit groupe, et c’est finalement le scénario que nous avons eu. C’est dommage que Tiesj ait crevé en plein final, mais je suis heureux d’avoir pu terminer le travail. Nous avons tous les deux nos points  forts et nous avons pu les mettre à profit. »

« Quand quelques coureurs danois ont abordé la dernière côte, je me suis soudainement retrouvé en troisième position. À 300 mètres de la ligne, leur tempo est redescendu et j’ai un peu douté. Je voulais éviter de devoir remonter quelqu’un, c’est pourquoi je suis parti de loin. J’avais peur d’avoir lancé mon sprint trop tôt, mais quand j’ai regardé derrière moi, j’ai vu que j’avais creusé un bel écart. Il n’y avait alors plus qu’une chose à faire: tout donner jusqu’à la fin. Je m’attends à un sprint massif pour demain, mais comme toujours, ce sont les coureurs qui font la course et il n’y aura pas d’exception demain. »

« Ceux qui ont participé au Tour et qui ont terminé sans être complètement cassés peuvent en tirer un avantage. La difficulté est de rester actif après le Tour pour entretenir cette condition. Comme tout le monde le sait, l’équipe vient de connaître une période assez difficile. J’ai confié à mon entourage que je souhaitais gagner le plus rapidement possible. D’une part en hommage à Bjorg, mais aussi pour en tirer une certaine force, et je suis heureux d’y être parvenu aujourd’hui. »

Partenaires

X