WorldTour

Deuxième victoire d'étape pour Ewan au Tour de Turquie!

22/04/2019

Caleb Ewan a décroché sa deuxième victoire d'étape au Tour de Turquie aujourd'hui à Istanbul. Lors de la dernière étape, le sprinter de poche australien a battu le Néerlandais Fabio Jakobsen et l'Irlandais Sam Bennett lors de l'arrivée technique à Istanbul. Ewan a fait le plein de confiance en vue de son prochain grand objectif, le Giro d'Italia, grâce à ses deux victoires d'étape.

L'étape longue de quasi 170 kilomètres entre Sakarya et Istanbul a été marquée par cinq échappés matinaux, mais ils n'ont pas compté une grande avance. En poursuite des cinq hommes, Harm Vanhoucke a fourni un gros travail en tête de peloton. A cinq kilomètres de l'arrivée, l'échappée a été reprise par la meute et les coureurs se sont préparés pour le sprint dans le centre d’Istanbul. C'était sans compter sur Sam Bennett, qui a tenté de surprendre tout le monde avec une attaque dans le dernier kilomètre. Caleb Ewan a dû fournir un effort intense afin de reprendre l'Irlandais, mais l'Australien disposait encore d'assez d'énergie afin de remonter Bennett et finalement de terminer en solitaire. Ewan a donc eu le temps de fêter sa deuxième victoire d'étape au Tour de Turquie.

Caleb Ewan: "Avec Jasper De Buyst et Carl Fredrik Hagen qui manquent, nous avons dû faire avec deux coureurs en moins aujourd'hui. Idéalement, il faudrait plus d'équipiers pour une arrivée comme aujourd'hui, mais nous avons tout donné avec les équipiers qu'il me restait. Harm Vanhoucke a roulé quasi toute la journée en tête de peloton et Roger Kluge m'a placé en parfaite position à l'approche de l'arrivée. Sans son effort, cela aurait été difficile de s'imposer sur une telle arrivée."

"L'attaque de Sam Bennett ne m'a pas réellement surpris. J'ai regardé l'étape de l'année passée et il était également parti de loin. Il était alors resté hors de portée du peloton. Cette fois-ci, il y avait encore quelques coureurs de Deceuninck - Quick Step à l'avant et je savais qu'il serait difficile pour lui de résister devant. J'ai profité du travail de Deceuninck - Quick Step. Lorsque j'ai vu qu'ils faiblissaient, mes jambes étaient encore bonnes et j'ai placé une accélération. De cette façon, j'ai rejoint Bennett. Je voulais entamer le dernière virage en première position, je l'ai donc directement passé. Lorsque je suis sorti du dernier virage, j'ai remarqué que j'avais un petit avantage. Il s'agissait alors de tout donner jusqu'à la ligne d'arrivée. Ce fut une arrivée très difficile, mais je suis très heureux du résultat."

"Je ne savais pas ce que je pouvais attendre de ce Tour de Turquie. Je n'ai franchement pas pris le départ avec la meilleure condition que je peux avoir. Avec deux victoires d'étape, cela s'est donc bien mieux passé que ce que j'espérais. Cela me donne bien entendu de la confiance en vue du Giro. Je dois encore fournir du travail, mais le Tour de Turquie a donné un boost au niveau de la confiance."

Partenaires

X