WorldTour

Deuxième victoire pour André Greipel au Tour de Grande-Bretagne

05/09/2018

André Greipel a décroché une deuxième victoire d'étape au Tour de Grande-Bretagne. L'Allemand s'est montré le plus rapide de la quatrième étape entre Nuneaton et Royal Leamington Spa.

 

L'échappée du jour se composait de six coureurs. Les équipes de sprinter, avec Jens Keukeleire pour Lotto Soudal, ont maintenu un rythme élevé et les hommes de tête n'ont compté que deux minutes d'avance. Il a fallu attendre jusqu'à trois kilomètres et demi de l'arrivée pour que l'ensemble des échappés soit repris. Jasper De Buyst a parfaitement lancé André Greipel et tout comme lors de la première étape, il s'est imposé au sprint. Sacha Modolo a dû se contenter de la deuxième place, Patrick Bevin de la troisième.

 

André Greipel: "Toutes les grandes équipes visaient un sprint aujourd'hui. Jens Keukeleire a fait forte impression en cours de route. Il a roulé en tête de peloton jusqu'à ce que tous les échappés aient été repris. Moreno Hofland et Jasper De Buyst m'ont ensuite placé en parfaite position en vue du sprint. Ils m'ont parfaitement emmené dans le dernier virage qui était crucial. J'ai remporté le sprint grâce à ma position optimale dans le virage. Jasper m'a parfaitement déposé. J'étais où je voulais être. Notre plan a parfaitement fonctionné. Je voulais prendre le dernier virage à fond, à 300 mètres de la ligne d'arrivée, ce qui était encore loin. Et notre tentative a réussi. Je suis heureux de pouvoir amener une deuxième victoire à l'équipe."

J'ai remporté le sprint grâce à ma position optimale dans le dernier virage

"Après l'abandon de Jelle Vanendert , nous ne sommes plus que cinq coureurs en course, c'est donc un homme en moins afin de contrôler l'échappée, car nous avons également besoin d'hommes afin de préparer le sprint. James Shaw a connu de la malchance dans les derniers kilomètres, il n'a donc pas pu nous épauler. De plus, les échappés étaient forts et il a fallu un certain temps avant qu'ils ne soient repris. A la fin, tout s'est regroupé et nous avons pu mener notre sprint comme planifié."

 

La onzième étape de la Vuelta était la plus longue de cette édition avec ses 208 kilomètres. Le profil convenait à une échappée et au vu du grand intérêt, il a fallu plus de cent kilomètres pour qu'un groupe reçoive un bon de sortie. Tiesj Benoot était l'un des dix-neuf hommes de tête. Suite à la présence de Thibaut Pinot, qui joue le classement général, l'écart est resté limité et n'a pas dépassé les trois minutes. Alessandro De Marchi s'est imposé en solitaire. Tiesj Benoot a terminé 1'46'' plus tard à la sixième place.

 

Photo: SWpix

Partenaires