WorldTour Partner

Journal Victor Campenaerts partie 1

12/03/2019

A l’approche de la tentative de record du monde de l’heure, Lotto Soudal jette deux fois par semaine un regard en interne sur la préparation de Victor Campenaerts. D’une part Victor évoque son approche, et nous évoquons d’autre part chaque fois un thème plus spécifique. 

Partie 1: J-35 – Entre la Namibie et l’Italie

Victor Campenaerts: “Première nuit dans mon lit en 2019”

“Lundi matin, voici une semaine, j’ai atterri après un stage d’entraînement de 60 jours en Namibie.  La première journée de mon retour était pleine à craquer de rendez-vous. C’est préférable que d’avoir quelque chose à faire chaque jour. Mes parents m’ont conduit toute la journée et cela nous a donné le temps de discuter; évidemment ils me soutiennent. Vers midi, j’ai rendu visite à The Foodmaker, puis  j’ai passé un scanner à Energy Lab qui devait donner une image de ma composition corporelle  – j’étais satisfait du résultat – ensuite direction Bruxelles pour un point presse où nous avons pris le temps de rencontrer tous les médias. Enfin, il me restait un dernier rendez-vous à Rotselaar avant d’être l’invité en soirée du talkshow ‘Van Gils & gasten’.”

“De retour à la maison à Herent, j’ai vidé ma valise et ensuite j’ai dormi comme une souche, et pour la première fois dans mon lit depuis fin 2018. Ce fut un plaisir de se retrouver dans un environnement familier.  De mardi soir à vendredi matin, je me suis rendu à Dottenijs chez ma petite amie Fanny Lecluyse. Même le mauvais temps ne m’a pas contrarié après deux mois de soleil. J’étais évidemment aux anges de retrouver Fanny et de passer quelques jours en sa compagnie. Le vendredi soir j’ai dormi dans une chambre d’altitude pour que mon organisme ne se déshabitue pas à l’altitude et le samedi j’ai suivi un entraînement que je répète chaque année, ce qui me permet de comparer pour savoir où j’en suis.  Ensuite, nous sommes sortis avec Fanny. Elle fêtait son anniversaire hier, mais je partais ce jour pour Tirreno-Adriatico, nous avons donc anticipé la petite fête...”

Kevin De Weert et Valérie D’haeze en prospection au Mexique

Kevin De Weert (performance manager) et Valérie D’haeze (administration et logistique) ont rejoint le Mexique la semaine dernière afin de s’occuper des préparatifs avant que Victor ne rejoigne Aguascalientes.

Kevin De Weert: “Nous sommes partis au Mexique avec plusieurs objectifs concrets. Nous sommes aidés sur place par un ancien professionnel mexicain et un Belge qui vivent à Aguascalientes. Victor préfère séjourner dans une maison, nous souhaitions donc voir différentes options. Suffisamment de place, sécurité et une distance acceptable jusqu’à la piste étaient les critères les plus importants. Nous les avons trouvé. Par ailleurs, nous avons visité la piste. Nous souhaitions prendre des rendez-vous en ce qui concerne les heures d’entraînement, régler le problème du derny, ainsi que les aspects organisationnels en compagnie de notre partenaire Golazo, la signature des contrats,… Nous avons également cherché des hôtels pour l’UCI, Tissot, les contrôleurs antidopage,... et régler le transport sur place.”

“Il semble que tout puisse être arrangé depuis la Belgique, mais nous avons jugé qu’une visite sur place était indispensable. Vous parlez en tête à tête avec les responsables, ce qui est tout de même autre chose que par téléphone ou par e-mail, vous faites connaissance avec un certain nombre de locaux qui peuvent vous aider, vous voyez les maisons et les hôtels tels qu’ils apparaissent en réalité, ce qui parfois diffère beaucoup de ce que vous voyez sur votre ordinateur,… Nous avons envisagé toutes les facettes pour offrir à Victor une préparation optimale. Lorsqu’il voyagera le 27 mars, il pourra s’installer sans le moindre souci.”

 

Partenaires

X