WorldTour

Les attentes de Jens Keukeleire pour Gand-Wevelgem

30/03/2019

Avec ses fameuses « plugstreets », sa double ascension du Kemmelberg et le vent intense qui balaye la région, Gand-Wevelgem est souvent une course spectaculaire. Après le départ à Deinze et un détour vers Veurne et De Moeren, les coureurs enchaîneront les côtes dans le sud de la province de Flandre-Occidentale. Malgré les dix ascensions que comporte ce parcours de 251,1 kilomètres, on assiste souvent à un sprint final dans les rues de Wevelgem. L’an dernier, Peter Sagan avait décroché son troisième succès dans cette épreuve WorldTour. Jens Keukeleire, deuxième en 2017, nous donne ses impressions sur cette 81ème édition. 

Jens Keukeleire: « C’est ma troisième épreuve WorldTour en l’espace de cinq jours, les courses s’enchaînent donc assez rapidement. L’E3 Harelbeke était assez difficile, mais le temps était de la partie. Bruges-La Panne était un peu plus calme, du moins jusqu’à ma chute. J’ai heureusement bien vite récupéré et j’ai pu fournir de gros efforts vendredi. Le fait d’être toujours dans le bon groupe juste avant le final est un bon indicateur pour moi. Malheureusement, je n’avais plus la force nécessaire dans le moment décisif, mes sentiments sont donc mitigés. »

« Gand-Wevelgem est probablement la classique printanière qui me convient le mieux. J’aurai l’avantage de connaître ces routes par coeur car je m’entraîne très souvent dans la région. Le parcours offre plus de récupération entre les ascensions, ce qui rend la course moins explosive. Les éditions précédentes étaient de véritables épreuves par élimination jusqu’au deuxième passage sur le Kemmelberg. J’ai toujours eu de bonnes sensations ici, même en cas de bordures. »

« On annonce plus de vent dimanche et cela pourrait rendre la course plus difficile pour les sprinteurs et leurs équipiers, car ils aborderaient ainsi les ascensions avec moins de fraîcheur.  Je serais d’ailleurs très étonné si on assistait à un sprint massif pour la victoire. Le scénario idéal serait de me trouver dans un groupe d’une vingtaine d’hommes après le Kemmelberg, pour ensuite essayer de faire la différence dans le final. Ce serait tout bénéfice pour Tiesj Benoot et moi-même si la course était vraiment difficile. Nikolas Maes jouera également un rôle essentiel pour l’équipe. Au vu de sa forme actuelle, je m’attends à ce qu’il accompagne les meilleurs dans le Kemmelberg. »

Sélection de Lotto Soudal: Tiesj Benoot, Adam Blythe, Frederik Frison, Jens Keukeleire, Nikolas Maes, Lawrence Naesen et Brian van Goethem.

Directeurs sportifs: Herman Frison et Frederik Willems.

Gand-Wevelgem est probablement la classique printanière qui me convient le mieux

Partenaires

X