WorldTour

Victoire de Caleb Ewan au Tour des Emirats Arabes Unis!

27/02/2019

Caleb Ewan a décroché sa première victoire officielle pour Lotto Soudal! L’arrivée de la quatrième étape de l’UAE Tour était située sur le barrage de Hatta. Dans la montée finale, courte mais difficile. l’Australien a fait parler sa puissance pour s’imposer devant l’Italien Moschetti et le leader Roglič. 

En tout début de journée, six coureurs sont parvenus à s'échapper du peloton. Après une première partie d’étape plutôt calme, des bordures ont commencé à se former, mais tout est rapidement rentré dans l’ordre. Dans un final assez vallonné, les équipes des coureurs qui visent le classement général ont tenté de semer les sprinteurs, mais leurs efforts sont restés vains et c’est un peloton compact qui s’est présenté à l’arrivée à Hatta Dam. Une chute dans les derniers kilomètres a quelque peu perturbé le sprint, mais Caleb Ewan a réussi à rester hors de danger pour aborder la dernière côte dans une position idéale. Au terme d’un sprint exécuté à la perfection, l’Australien de Lotto Soudal s’est finalement imposé avec la manière devant l’Italien Moschetti et le Slovène Roglič! Il s’agit de la première victoire UCI de Caleb Ewan sous les couleurs de Lotto Soudal.

Caleb Ewan: « C’est un sentiment incroyable de décrocher mon premier succès officiel de cette façon-là. Dès le début de l’étape, j’ai senti qu’on avait de bonnes chances de gagner aujourd’hui. Je savais que la montée finale me conviendrait car je fais partie des plus petits sprinteurs. La concurrence est rude au niveau du sprint dans ce UAE Tour, et j’étais convaincu que c’était l’étape que je pouvais remporter. Le travail de mes coéquipiers a été parfait du début à la fin: ils m’ont abrité du vent et ils m’ont maintenu en bonne position toute la journée. J’étais en train de rejoindre la tête du peloton quand j’ai entendu la chute derrière moi. Au moment d’aborder la montée finale, j’étais en troisième position et je savais que j’étais bien parti pour l’emporter. »

« La course s’est intensifiée à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée. On n’était pas trop inquiets, mais des bordures se sont soudainement créées et le peloton s’est alors scindé en plusieurs groupes. On a dû fournir un gros effort pour rejoindre la tête. Je me sentais beaucoup moins frais après cet épisode mais j’ai heureusement eu le temps de récupérer après le sommet. Après une longue descente et deux petites côtes, j’étais remis de mes efforts et je me sentais à nouveau très bien. »

Partenaires

X