WorldTour

Victor Campenaerts s’impose à Seraing!

16/06/2019

Victor Campenaerts a remporté aujourd’hui la quatrième étape du Baloise Belgium Tour. Après 25 kilomètres de course, le coureur de Lotto Soudal a placé une attaque dans la côte de Chambralles, la première difficulté de la journée. Il s’agissait en réalité du plan établi par Lotto Soudal. Campenaerts s’est alors échappé avec cinq autres coureurs. Le groupe de tête a ensuite perdu deux membres lorsque Lemoine et Turgis ont été contraints de laisser filer leurs compagnons d’échappée.

Avec Campenaerts en tête de la course, la pression était sur les épaules de Deceuninck Quick Step, qui s’est dès lors chargée de faire le tempo en tête du peloton. Ce dernier a volé en éclat dès le premier passage dans la Roche-aux-Faucons. Tim Wellens a ensuite placé une accélération dans les premiers mètres de la deuxième ascension et le Trudonnaire a rapidement créé un écart. 

Remco Evenepoel, impérial aujourd’hui, est parvenu à revenir sur Wellens et il ne s’est plus jamais relevé. Seuls deux coureurs sont parvenus à rester dans sa roue: Campenaerts et Kron. Au terme d’un sprint à trois, c’est finalement Victor Campenaerts qui a décroché la victoire.

Victor Campenaerts: « Nous sommes venus au Baloise Belgium Tour pour remporter le classement général. La situation n’était pas à notre avantage au départ de cette étape, et il a donc fallu prendre des risques pour arriver à nos fins. Dès les premiers kilomètres, nous avons tout donné. J’ai décidé d’attaquer après 25 kilomètres à peine, mais c’était peut-être un peu trop fougueux. C’est pour cela que l’échappée ne comptait que six, puis quatre coureurs. Un plus gros groupe de tête aurait été à notre avantage, je crois. »

« Nous sommes tout de même parvenus à maintenir un bon tempo et notre avantage a culminé à près de trois minutes. Nous avons essayé de tenir jusqu’au bout, mais le peloton était dangereusement proche dans la Roche-aux-Faucons. C’est à ce moment-là que Tim Wellens a attaqué, mais Remco Evenepoel a comblé le trou à lui tout seul. J’ai heureusement réussi à rester dans sa roue jusqu’au sommet, car les derniers kilomètres étaient en descente. »

« Je me suis contenté de suivre Evenepoel jusqu’à la ligne d’arrivée, je n’ai pas tenté d’attaquer comme il y a deux jours. Il a continué à tirer le groupe et il est même parvenu à gagner du temps sur les poursuivants. Je savais que j’étais capable de gagner le sprint car j’avais de meilleures jambes que dans l’étape de Zottegem. »

« Je suis très heureux de décrocher ma première victoire en ligne chez les professionnels. L’équipe voulait durcir la course pour prendre la tête du classement général, pas pour viser la victoire d’étape. Ca n’a pas fonctionné, mais je crois que ces deux victoires en deux jours sont un beau prix de consolation! »

Bjorg Lambrecht conserve son maillot blanc! 

Wout Poels a remporté avec la manière l’étape reine du Critérium du Dauphiné. Dans la dernière ascension vers Pipay, le Néerlandais s’est échappé du groupe des favoris à un kilomètre de la fin. Le coureur d’Astana Jakob Fuglsang, deuxième aujourd’hui, a lui dépossédé Adam Yates de son maillot jaune de leader.

Bjorg Lambrecht a passé la journée dans le groupe des favoris. Dans la dernière montée, le jeune Belge s’est accroché pour franchir la ligne en dixième position. Il conserve ainsi la tête du classement du meilleur jeune. A la veille de la dernière étape, il compte près de onze minutes d’avance sur son plus proche concurrent.

Le prologue du Tour de Suisse a été remporté par le champion du monde en titre du contre-la-montre, Rohan Dennis. Tiesj Benoot a pris la 32ème place à 25 secondes. Maxime Monfort et Stan Dewulf ont respectivement terminé 33ème et 38ème de l’étape.

Partenaires

X